Jennifer Fiechter raconte son incroyable saison

Jennifer Fiechter vient de terminer une saison riche en exploits. Elle s'est imposée sur deux manches de la Grande Course, avec une victoire à l'Adamello Ski Raid et un succès retentissant sur le Troféo Mezzalama. A l'occasion de la Pierra Menta, elle a pris la 2e place du classement final avec sa coéquipière Séverine Pont Combe tout en remportant la 1re des 4 étapes. La charmante leysenoude revient sur cette magnifique saison.

Jenny, comment analyses-tu les résultats obtenus tout au long cet hiver?

Je suis très contente de ma saison d’hiver. J’ai réussi à être plus ou moins régulière tout en venant en forme pour les grandes échéances sans blessures ou maladie. Le début de saison a été un peu difficile mais les conditions d’enneigement n’ont pas aidé non plus.

Quel est ton meilleur souvenir de ces 4 mois de folie?

Alors difficile d’en dire un en particulier. Chaque course apporte un souvenir positif ou négatif :-). Mais je retiendrai ma 2e place en coupe du Monde à Prato Nevoso en individuelle et après les Grandes Courses. J’apprécie les courses par équipe, car nous avons des parcours techniques, l’entraide avec sa coéquipière et un super échange humain. Nous sommes une petite famille dans le ski alpinisme et courir en équipe permet de mieux connaitre certaines personnes et de créer des liens et d’excellents souvenirs.

Pour moi, il y a le résultat sportif mais je ne partirai pas sur une Grande Course avec une personne avec qui le feeling ne passe pas, car c’est dans les moments difficiles qu’on a besoin d’être soudée et de s’aider au maximum et en alliant les forces et faiblesses de chacune on peut faire des belles courses.

Quel sera ton programme durant cet été?

Maintenant, la récupération qui est primordiale mais après je vais faire quelques KV du nouveau circuit « World Circuit » en Espagne, Italie, Norvège, Ecosse et Suisse mais dans un mode préparation en vue de l’hiver et cela va me permettre de voyager et découvrir des nouvelles régions.

Comment envisages-tu la saison prochaine avec, en point de mire, la finale de la Grande Course lors de la Patrouille des Glaciers?

Je vais planifier ma saison comme pour cette année tout en restant motivée et surtout fraîche pour la PDG. Je me réjouis déjà de cette course qui je l’espère aura lieu =). C’est une magnifique course et j’espère vraiment arriver en forme pour ce rendez-vous.

Quelle est ta principale source de motivation dans les sports d'endurance que tu pratiques?

Le plaisir. Nous avons la chance de pouvoir principalement nous entrainer dehors en montagne et le terrain de jeux est immense =). C’est sûr que des fois quand la météo n’est pas super, c’est pas évident de sortir mais une fois qu’on est mouillé on oublie vite le mauvais temps.

Propos recueillis par Bernard Mayencourt

 







Kilian

Gagner ce n'est pas terminer à la première place. Ce n'est pas de battre les autres. C'est le dépassement de soi-même. Surmonter son corps, ses limites et ses craintes. Gagner veut dire se dépasser et transformer ses rêves en réalité.

Kilian Jornet, Courir ou Mourir
Advertise - rectangle